Le FC Saint Etienne du Rouvray, lauréat « Club lieu de vie »

Publié le 28/06/2023

Le FC Saint Etienne du Rouvray a été choisi par la Ligue de Football de Normandie comme lauréat régional de la quatrième édition du programme fédéral « Club lieu de vie ». Ce dispositif, initié par la Fédération Française de Football (FFF), vise à honorer les clubs qui se démarquent par la qualité et l’originalité de leurs actions sportives ou socio-éducatives.

La promotion de cette nouvelle édition 2022/2023 était composée de 333 clubs, parmi lesquels treize ont été désignés lauréats par les ligues régionales. Parmi eux, le FC Saint Etienne du Rouvray, situé dans le département de Seine Maritime.

A cette occasion, les représentants des différents lauréats ont eu la chance d’être invités par la Fédération Française de Football au CNF Clairefontaine mi-juin. 

Sadia Salem, bénévole depuis 10 ans, salariée depuis 2021 et actuelle chargée de projets au sein du club, a accepté de nous livrer son ressenti.

– Qu’est-ce que ça représente pour le club d’être lauréat club lieu de vie ?

C’est une immense fierté de voir que le travail paye sur le hors-foot, c’est la preuve que dans un club on peut former des citoyens en travaillant sur différentes choses comme les devoirs, le handicap… On souhaite montrer qu’il n’y a pas que du foot au sein même de la structure. On fait également de la formation d’éducateurs, car on veut des résultats, mais ça passe par de l’éducation et de la formation. On diffuse certains matchs, on essaie réellement d’être un club lieu de vie, c’est le cas de le dire. Notre club est un peu comme une deuxième famille, ceux qui ont des bébés les amènent au club et les présentent à tout le monde et nous on leur offre certaines choses dont ils ont besoin pour les enfants, comme des sièges auto par exemple. Des fratries jouent ensemble, l’aide aux devoirs est ouverte à tous, la classe foot participe aussi aux projets du club… c’est toute une philosophie de club.

– Quelles actions et quelles thématiques ont été mises en avant tout au long de la saison pour obtenir ce statut ?

Le PEF est énormément mis en avant auprès des jeunes, sur les thématiques de la citoyenneté, l’écoresponsabilité. On avait aussi été valorisé sur le site de la FFF au moment de la coupe du monde ; la LFA avait mis en place des défis donc on jouait un maximum le jeu. La Ligue de Football Amateur était d’ailleurs venue chez nous pour tester les nouvelles fiches PEF sur l’homophobie avec nos U15, au mois de mai. On aborde également des thématiques telles que les violences sur le terrain mais également en dehors, sexistes et sexuelles, mais aussi le harcèlement et le bizutage. Ça nous paraissait vraiment important de travailler sur ces sujets, donc on a eu des formations professionnelles de nos bénévoles et de nos salariés, puis par la suite on a prévenu les parents qu’on avait fait ces formations et que désormais il y aurait une sensibilisation faite auprès des jeunes et de leurs parents. Les enfants ont des séances prévention auxquelles on n’assiste pas pour qu’ils puissent libérer leur parole s’ils ont besoin d’évoquer des choses qu’ils se passent chez eux ou autre… au moins ils savent que leur parole est prise au sérieux.

– Qu’est-ce que ça représente d’être invité à Clairefontaine ?

C’est juste incroyable, c’est un rêve d’enfant qui se réalise. J’ai eu l’occasion de me rendre au temple du football, de voir des terrains magnifiques, le château des bleus, de visiter le complexe, et de rencontrer des personnes toutes très gentilles. C’était aussi l’occasion de rencontrer certains clubs qu’on ne connaissait que par internet, donc c’est sympa d’autant plus que chaque lauréat devait amener quelque chose de sa région, ça a permis de faire rire un peu tout le monde.

– Pensez-vous que cela aura un impact sur le développement de votre structure et sur votre nombre de licenciés ?

Augmenter le nombre de licenciés je ne pense pas car on est déjà très nombreux au club mais je pense que c’est une bonne chose pour l’image de notre structure, ça permet aux parents d’être au courant de ce qu’on fait avec leurs enfants donc automatiquement c’est un gage de confiance. Le fait que la Ligue nous désigne lauréat ça prouve bien que notre travail est reconnu, et pas uniquement sur des qualités sportives. Être lauréat club lieu de vie c’est une fierté qui récompense un travail collectif ; c’est important pour nous que les valeurs du club soient mises en avant.

 

Par Lia EL FELLAH

Articles les plus lus dans cette catégorie